Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Retour au magazine

Cap prévention Addictions

Mercredi 9 septembre 2020

En 2019-2020, c’est la prévention des addictions qui a été retenue comme “colonne vertébrale” des actions de terrain. Un thème aux contours larges, déclinable dans toutes les régions et surtout un véritable sujet de santé publique.

Les nombreux visages de l’addiction

Tabac, alcool, médicaments, drogues, jeux d’argent, écrans… Les addictions ont de nombreux visages et donnent lieu à des réalités bien différentes aussi. Pour mieux les prévenir, les détecter et aider ceux qui en ont besoin, il faut d’abord les comprendre.

Si ce sujet est régulièrement présent dans l’actualité, nous sommes peu à pouvoir le définir réellement. On parle d’addiction lorsqu’il est impossible de contrôler, de façon répétée, un comportement visant à produire du plaisir ou à écarter une sensation de malaise intérieur. Elle se caractérise aussi par la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives.

Il existe différentes manifestations : lorsque le besoin l’emporte sur le désir, que la sensation remplace l’émotion et la relation, qu’un produit ou un comportement devient impérieux pour obtenir du plaisir ou apaiser une tension, ou que la passion l’emporte sur la raison.

Tous ces processus s’observent dans le cas du tabac, de l’alcool ou des drogues mais aussi pour d’autres substances comme le sucre et des comportements comme les jeux d’argent, l’activité sexuelle, le travail, l’usage d’Internet et du smartphone, les achats compulsifs, etc.

Une double dépendance

L’addiction est une forme de dépendance totalement aliénante pour la personne, sur le plan physique mais surtout psychique., qui devient esclave d’une substance, d’une expérience ou d’un comportement.

Il existe deux grands types de dépendance :

• la dépendance psychique se définit par le besoin de maintenir ou de retrouver des sensations (plaisir, bien-être, satisfaction, stimulation) apportées par une substance consommée. Une grande sensation de malaise psychique survient lorsque le consommateur n’a plus son produit. Cette dépendance psychique se traduit par la recherche compulsive de la substance.

• la dépendance physique se caractérise par un besoin irrépressible de consommer une substance afin d’éviter le syndrome de manque lié à la privation. Cette dépendance se qualifie par l’existence d’un syndrome de sevrage (symptômes physiques en cas de manque) et l’apparition d’une tolérance (augmentation de la consommation quotidienne).

Les symptômes de ces deux types de dépendance sont différents et les traitements mis en place pour les soigner peuvent aussi varier. Nous ne sommes en effet pas égaux face aux addictions. Une addiction sera toujours à appréhender en fonction des produits, de l’individu et de son environnement.

Découvrez le guide Mgéfi "Addictions, tous concernés"

La Mgéfi a créé un guide permettant de mieux appréhender la diversité et la complexité des addictions. Définitions, idées reçues, conseils pratiques, tests, contacts utiles… découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les différents visages de l’addiction.

Télécharger le guide