Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Hospitalisation en chambre individuelle : un confort qui a un prix

Chambre hospitalisation individuelle

La chambre individuelle, lorsqu'elle est demandée par le patient et qu'elle n'est pas requise pour raison médicale, est considérée comme un confort personnel non nécessaire par la Sécurité sociale qui ne la rembourse donc pas. Elle est pourtant la seule option pour préserver l'intimité du patient.

Un équipement prisé

La chambre particulière représente l’un des principaux postes de dépenses liés à une hospitalisation, certains établissements proposant plusieurs tarifs selon les prestations offertes. Quant à sa disponibilité, elle est loin d'être acquise. De fait, même si les pouvoirs publics ont fixé des objectifs pour ce type d'équipement (en proposer au moins 80% contre 20% de chambres à lit double), la proportion de chambres particulières varie considérablement d'un établissement à l'autre.

Coût et prises en charge

La chambre individuelle a un coût moyen de 60 € par jour dans un établissement hospitalier public et peut dépasser les 100 € en clinique privée, le patient devant être préalablement informé du tarif en vigueur.

Certaines complémentaires santé, comme la Mgéfi, sont aussi conventionnées avec des établissements hospitaliers et font ainsi bénéficier leurs adhérents de tarifs encadrés, voire préférentiels, et du tiers payant. Sachez également que si l'établissement d'hospitalisation octroie à un patient qui n'en a pas fait la demande, une chambre particulière, celle-ci ne peut être facturée comme telle.

Démarches

Une chambre particulière (droit pour tout un chacun) peut être refusée si la demande est trop tardive et s'il n’y en a plus de disponible. Dans le cadre d'un séjour à l'hôpital programmé, la demande est à faire avant hospitalisation soit au bureau des admissions, soit auprès de l'unité de soins concernée. Cependant, la disponibilité en chambres particulières à l'instant T ne sera pas forcément la même que lors de l'entrée à l'hôpital. C’est donc uniquement au moment de l'arrivée dans le service de soins que le personnel soignant pourra répondre favorablement ou non à la demande du patient. A l'instar d'une hospitalisation non programmée. Enfin, certains sites tels que happytal.com, proposent un système de réservation en ligne dans l'établissement de votre choix.

Mardi 10 novembre 2020

Les articles sur le
même thème

Aucune resultat