Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Médicaments : les sésames du remboursement

medicaments

Pour être remboursé par la Sécurité sociale, un médicament doit avoir été prescrit par un médecin, une sage-femme, un chirurgien-dentiste, voire un pédicure-podologue ou un directeur de laboratoire d'analyses, et figurer sur la liste fixée par le ministère de la Santé.

A chaque catégorie son niveau de remboursement

Le taux de remboursement dépendra alors du SMR (Service Médical Rendu), indiqué au dos de l’ordonnance imprimée par le pharmacien. Selon que le médicament est reconnu comme irremplaçable et coûteux ou que son SMR est jugé important, modéré ou faible, son achat pourra être couvert à 100, 65, 30 ou seulement 15 par la Sécurité sociale, la différence étant couvert en partie ou totalement par les complémentaires santé.

Tiers payant et génériques

Votre carte Vitale ainsi que la carte de tiers-payant de votre couverture santé vous permettra de ne pas avancer la partie prise en charge. C'est là le principe du tiers payant. Cependant, il est non applicable si vous refusez les génériques, lorsqu'il en existe, proposés par votre pharmacien pour participer à la baisse des dépenses de l'Assurance Maladie. A moins que l'ordonnance ne mentionne explicitement « non substituable ».

La part des mutuelles

Les complémentaires santé ont leur rôle à jouer pour compléter la prise en charge. Tout dépendra bien évidemment de la garantie, certains contrats proposant des forfaits « automédication » pour des médicaments listés par l'Etat mais non pris en charge par la Sécurité sociale, d'autres une prise en charge sur la base du TFR (tarif forfaitaire de responsabilité lié aux génériques) ou remboursant la pharmacie en frais réels



Pour connaître la prise en charge prévue par les contrats Mgéfi

Jeudi 12 novembre 2020

Les articles sur le
même thème

Pharmacie
Vaccination
Mardi 10 novembre 2020